Warriors Garou

La guerre des clans revisité en version humaine NC-16
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dormir ... non ? Je reposais mes yeux ! [PV : Etoile des Lances]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vent guérisseur

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 24/07/2012

MessageSujet: Dormir ... non ? Je reposais mes yeux ! [PV : Etoile des Lances]   Sam 28 Juil - 23:50

Quand on vous parle de laboratoire et de préparation vous pensez directement au savant fou riant derrière ses éprouvettes et en créant des explosions à la chaine. Mais dans notre cas c’est très différente. Vent guérisseur était dans son laboratoire depuis deux jours d’affilés à essayer différent mélanges, des dosages différents en feuilletant des dizaines et des dizaines de livres. Pourquoi il c’était enfermer ses derniers jours ? La raison est simple en tant que Guérisseur il était charger de la bonne santé de tout son clan mais depuis quelque temps il a pu remarquer une nouvelle forme de rhume, vous allez me dire qu’un rhume ce n’est rien ça ce guérit rapidement avec des médicaments. Mais il y a un gros problème plus aucune préparation du chien était efficace contre ce nouveau virus du rhume, et c’est pour ça que depuis deux jours il essaye de créer un nouveau traitement.

Le jour se leva doucement et les oiseaux chantonnaient doucement le réveil de la nature, à vu de nez il devait être 7h30 du matin. Vent guérisseur était entrain de feuilleter un livre assez rapidement pour trouver une source d’information qui pourrait l’aider quand où à coup une personne toqua doucement à la porte et entra dans la pièce

- Hum Vent guérisseur vous devriez faire une petite pause.

Cette autre chien qui venait de rentrer dans le laboratoire de notre héros était un guerrier. Les pauvres guerriers devaient jouer le métier de garde enfants avec le guérisseur. Car voyez vous Vent guérisseur peut se laisser aller quand il travail, il oublie de se nourrir de s’hydrater et il ne dort pas consommant du café pour tenir. Par conséquence les guerriers agissaient parfois comme une mère ou père soucieux de la santé de son chiot. Le guerrier se dirigea donc vers la table où c’était installé notre chien pour fermer tous les bouquins ce qui provoqua une plainte de la part de Vent guérisseur.

- Non ne couiner pas ça va juste me compliquer la tâche.


- Mais mais …

- Soyez raisonnable vous devriez sortir de votre laboratoire pour vous reposez un peu.

Le guerrier soupira devant le guérisseur qui agissait comme un un chiot et le guerrieur fronça les sourcils pour paraitre menaçant car il savait bien que sinon il serait capable de se laisser dépérir par passion du métier. Vent guérisseur se fit donc tirer par les oreilles pour se faire jeter hors de son laboratoire suivit d’un livre sur la flore local, quand il aperçut la porte se claquer violemment les oreilles du chien se baissèrent et ses joues se gonflèrent.

-Nya nya nya abrutit de guerrier.

Le guérisseur du clan agissait vraiment comme un enfant en dehors de son travail, si vous ne l’avez pas compris le garçon boudait à ce moment précis car il venait de se faire mettre à la porte de son laboratoire. Mais bon il savait bien que son assistant refuserait l’accès de son lieu de travail avant le lendemain matin, dépité le chien ramassa son livre et se dirigea vers le salon du chalet pour pouvoir lire tranquillement le livre que l’autre rabat joie avait eu la gentillesse de lui laisser.

Une fois arrivé au salon le garçon enleva sa blouse et détacha sa queue pour qu’elle puisse bouger à sa guise. Puis il s’installa sur un fauteuil, il le rembourra en mettant sa blouse en boule pour avoir le plus de confort possible. Après un petit moment Vent guérisseur ouvrit son livre et commença sa lecture, baillant assez fortement ses paupières étaient assez lourdes et sa vue commençait à se troubler. Son corps ne pouvait plus résister à l’appel du sommeil surtout après deux nuits blanches d’affilés, malgré tout ses efforts pour lutter contre l’appel de Morphée le chien laissa tombé son livre par terre et se roula doucement en boule pour s’endormir au milieu du salon alors qu’il ne devait même pas être huit heures du matin.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile des Lances
☩ Chef & Fonda, alias Neige ☩
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Dormir ... non ? Je reposais mes yeux ! [PV : Etoile des Lances]   Jeu 16 Aoû - 11:08

Dormir? Non, toi tu les empêches de dormir

Aujourd'hui était un jour nouveau. Certes, il ressemblait trait par trait à celui d'avant, mais une chose était sûr... Il y avait quelque chose de nouveau dans l'air, quelque chose qui faisait se sentir heureux Etoile des Lances qui trottait ça et là sans se poser trop de question. Il était sous forme de chien, en Tamaskan. C'était plus relaxant de se promener ainsi, de pouvoir courir comme un chiot avec les membres de son clan. S'était ce qu'il préférait, les moments de détentes. Malgré le stresse de la journée, malgré les nombreuses choses à faire, il pouvait encore s'accorder quelque moment de détente, chose qu'il prenait de moins en moins souvent depuis un certain temps. Surement son travail de chef qui lui bouffait vraiment tout son temps. Mais c'était quelque chose de normal. Il avait accepter cet honneur que d'être chef, ayant accepter les travaux et les stresses qu'il pourrait avoir en l'étant. Il l'avait toujours su. Toujours. Mais s'était normal pour lui de le faire. Son clan passait avant son sommeil et son bien-être. Voilà pourquoi il avait organisé le matin même des patrouilles, des chasseurs et des gardes pour enfants, après avoir passé une nouvelle nuit blanche à bosser et à réfléchir à ce qu'il pourrait faire pour la semaine. Heureusement, il n'en faisait que rarement, des nuits blanches. Sinon il aurait été une sorte de zombie et il n'aurait pas réussi à tenir le choc. Après tout, il n'était pas comme leur guérisseur, Vent Guérisseur, qui lui, en faisait presque tous les jours, des nuits blanches. D'ailleurs, Etoile des Lances le soupçonnait de dormir pendant la journée pour rattraper le sommeil en retour. Peut-être ne dormait-il même pas en faite? Ca, c'était impossible, mais Etoile des Lances adorait taquiner les jeunes apprentis en leur disant plusieurs histoires étranges concernant le guérisseur. La plupart des rumeurs qui courrait sur lui était inventé de toute pièce par le chef. C'était idiot, mais il adorait cela.

Etoile des Lances observa lentement les alentours, à bout de souffle. Jouer au loup avec des apprentis en bonne santé et surexcité était vraiment épuisant. Pas qu'il était vieux, mais avait une nuit blanche à son actif, il était déjà fatigué. Comment pouvaient bien faire les parents pour s'occuper de leurs enfants surexcités ou même les mentors? Bien sûr, il avait déjà eu droit à un apprenti, mais celui-ci avait été très sage et plutôt timide. Il soupira lentement, faisant un petit signe de queue pour changer de place avec un guerrier. Il soupirait lentement avant de trottait doucement vers le chalet. Quand il y arriva, deux guerriers discutaient devant la porte d'entré. Un troisième tenait la porte ouverte pour laisser à une guerrière la possibilité de sortir. Le chef grimpa rapidement les marches et se faufila entre la guerrière et le guerrier avant de passer dans le salon, un sourire aux babines en entendant les deux compagnons râler un petit peu sous la frousse qu'il leur avait donné. Il remarqua sans peine, dès son entré, qu'un membre de sa meute dormait sur un des fauteuils de la pièce. Il aurait peut-être dû choisir le canapé pour pouvoir dormir un peu plus confortablement, mais le chef s'abstint de réveillé l'endormit. Il s'agissait de Vent Guérisseur, leur guérisseur. Il trotta doucement vers lui, l'observant un instant, la tête penchée. Qu'est-ce qu'il faisait dans le salon? Une petite pause? Il devait surement en avoir grand besoin en tout cas pour s'endormir sur le fauteuil. Voilà pourquoi il le laissa dormir, l'observant doucement, assit devant lui, comme un chien de chasse. Toujours sous forme de Tamaskan, il pourrait certainement ressembler à un loup, mais son odeur était pur chien. Les oreilles droites, la langue un peu pendante alors qu'il reprenait un peu de force car être épuisé après avoir joué avec des apprentis était quelque chose qu'il préférait éviter de montrer en public. Il étira un maigre sourire de pur chien, bougeant doucement la queue alors qu'il attendait patiemment que le guérisseur se réveille de lui-même. Il pourrait passé toute la journée à le regarder dormir. Il était vraiment à croqué, ce petit guérisseur. Son visage ressemblait à celui d'un petit ange... Adorable ne tout cas.

_________________
Etoile des Lances ♥️

Qu'importe où je me trouve, le vent me guidera

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriorsgarou.forumgratuit.ch
Vent guérisseur

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 24/07/2012

MessageSujet: Re: Dormir ... non ? Je reposais mes yeux ! [PV : Etoile des Lances]   Sam 25 Aoû - 13:10

Vent guérisseur était dans un profond sommeil, le corps du garçon s’était lourdement assoupit, deux nuits blanches d’affilés étaient beaucoup trop pour un corps d’une personne. Même si ce fauteuil n’était pas très confortable, c’était largement suffisant pour lui. Dés qu’il avait fermé ses petits yeux son cerveau généra un de ses doux rêves qui rendrait le sommeil si agréable. Mais malheureusement ses rêves n’était pas très variés, le guérisseur passait tellement de temps dans son laboratoire ou a soigner des membres de son clan que même dans son rêve il était entrain de travailler mais c’était un peu plus loufoque il fallait l’avouer. Un jour il avait rêvé, qu’il était entrain de soigner une multitude de cochon volant qui mangeait des tas de sucreries et qui jouait au football. Notre jeune guérisseur avait du mal à le croire quand il c’était réveillé.

Mais arrêtons-nous de se dissiper. Le rêve que faisait notre petit chien était un rêve qui revenait très souvent. Vent guérisseur était dans son laboratoire étudiant un de ses livres sur la médecine, quand il sentit un regard qui l’observait. Il se retourna cherchant la source de ses regards mais il n’arrive pas à les trouver. Le garçon retourna donc dans son bouquin, mais ce sentiment de se faire observer augmenta mais la pièce où il était se retrouva dans la pénombre totale. Alors que le jeune husky cherchait désespérément un moyen de faire revenir la lumière dans la pièce quand une faible lueur fit son apparition dans un coin de la pièce et la silhouette imposante d’un homme fit son apparition appelant le garçon par son nom.

Vent guérisseur se réveilla doucement, ses paupières s’ouvrant légèrement laissant passer les rayons de lumières. Le jeune chien avait du dormir cinq heures mais pour son corps c’était largement suffisant et surtout il ne supportait pas de sentir des regards poser sur lui. Le garçon n’était pas tout à fait réveiller quand il ouvrit ses yeux et quelle surprise pour lui quand il aperçut une silhouette de loup. L’husky sauta par-dessus le fauteuil pour se cacher derrière en poussant un petit cri de terreur, il n’avait pas reconnu son chef. C’était compréhensible car premièrement Vent guérisseur n’était pas tout à fait réveiller de plus son chef sous forme de chien ressemblait énormément à un loup donc c’était trompeur. Le garçon resta caché derrière le fauteuil quand il eu enfin l’idée de renifler pour sentir l’odeur de ce soi disant loup et là il se sentit très mal, totalement honteux quand il sentit que l’odeur était celle de chien. Ses oreilles se plaquèrent et sa queue habituellement recourbé pointa vers le bas. Il quitta enfin sa cachette pour se ré assoir devant Etoile des Lances, tout en se grattant la nuque.


- Bonjour Etoile des Lance, comment allez vous ? Je je je …….. suis désolé d’avoir réagit comme cela.


Vent guérisseur se mit à genoux devant son chef toujours un peu gêné et il alla lui caresser doucement le haut de son crâne et gratouiller doucement le derrière de ses oreilles. Il voulait se faire pardonner et c’était son habitude, de câliner un peu la personne. Il fit donc glisser sa main sur son pelage, caressant chacun des points les plus agréables pour un chien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile des Lances
☩ Chef & Fonda, alias Neige ☩
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Dormir ... non ? Je reposais mes yeux ! [PV : Etoile des Lances]   Mar 23 Avr - 16:08

Dormir? Non, toi tu les empêches de dormir



Le visage endormit de Vent Guérisseur était détendu, le rendant adorable au possible, lui faisant paraître plus jeune qu'il ne l'était réellement. Physiquement, il l'était, mais la plupart du temps, les cernes qu'il arborait parfois sous les yeux faisaient vieillir sa peau et le rendant plus mature. Mais quand on dormait, notre corps était tellement détendu qu'on était bien plus craquant que quand on est réveillé. Pourquoi? Ça, Etoile des Lances ne le sait pas. De plus, il n'a jamais véritablement cherché la réponse, préférant se dire que tout cela n'était que le fruit de son esprit, de son imagination. Après tout, pourquoi être plus mignon endormit que réveillé? Cela n'avait pas de sens. Du moins à ses yeux. Et il ne comptait pas d'avis là-dessus, n'étant pas vraiment une personne très flexible. Dès qu'il a quelque chose en tête, il ne changera pas d'opinion dessus, sauf si la réponse qu'on lui donne est implacable, indiscutable. Et pour l'instant, personne n'a jamais vraiment entendu parlé de cette avis sur les visages endormis, ne l'ayant jamais exprimé à haute voix. Ce n'était pas que cela le gênait ou quelque chose dans le même type, mais il n'avait jamais eu l'opportunité de placer le sujet dans une discutions. Peu de personne parlait de sommeil, sauf pour exprimer leur fatigue ou pour coucher les chatons quand il est l'heure de les coucher. Et l'idée de discuter de cela avec les membres de sa meute ne l'enchante guère. Et vu qu'il pouvait l'éviter, il n'en faisait pas par à ses compagnons.

Tiens, la belle au bois dormant - Histoire qu'il a apprit grâce à sa mère qui aimait lire - se réveillait. Lentement. Prudemment. Ses paupières s'ouvrirent pour dévoiler de superbes yeux... Qui s'écarquillèrent de surprise, peut-être même de peur, quand ils se posèrent sur Etoile des Lances. Et quel ne fut pas la surprise pour le chef que de voir son guérisseur se planquer derrière le fauteuil en poussant un minable crie de terreur, comme s'il avait cru voir le grand méchant loup en personne. Mais cela amusait Etoile des Lances qui ne faisait rien pour rassurer Vent Guérisseur. Pourtant, peu après, après quelque instant, le jeune chien finit par réussir à identifié son chef, du moins à voir son visage honteux et sa manière d'être en cet instant, il ne pouvait y avoir que cela. Il se rassit, mais face à lui, se grattant la nuque d'un geste que le chef prit pour de l'embarras. Le canidé le salua, lui demanda comment il allait avant de s'excuser pour sa réaction. Pour se faire pardonner, il se mit à le grattouiller et Etoile des Lances appréciait ses gestes. Il le laissa faire, une sorte de sourire aux babines, la langue sortant de temps à autre et sa queue bougeant de droite à gauche, exprimant clairement son bien-être d'être ainsi traité. Il avait l'impression d'être un dieu, même s'il l'était un peu pour le clan, mais ce n'était qu'un détail.

Il finit par donner un petit coup de museau sur l'une des mains du guérisseur, lui demandant d'arrêter doucement alors qu'il se remettait sur ses quatre pattes. Il donna un petit coup de langue sur le nez de Vent Guérisseur, cherchant à le rassurer sur son état mental, lui faisant comprendre qu'il n'était pas fâché et qu'il lui pardonnait ses réflexes plutôt bons, mais assez déplacés, malheureusement.

- Bonjour à toi aussi, Vent Guérisseur. Je vais plutôt bien, j'ai le poils brillant et une humeur de jeune chiot malgré que mes muscles ne sont plus ce qu'ils étaient. Et pour toi? J'espère que ton réveil n'a pas trop été brutal, je ne voulais pas te faire peur.

Malgré ses paroles, on voyait bien dans les yeux du chien qu'il s'était vraiment amusé de la réaction de Vent Guérisseur et qu'il n'en était pas le moindre du monde désolé. De toute façon, ce n'était quelque chose de bien grave, il le savait. Voilà pourquoi il se permettait de taquiner son compagnon canidé, lui tournant un peu au tour pour lui léchouiller les joues à chaque passage avant de finir par aller se vautrer sur le fauteuil. Il pouvait se le permettre, sous forme animal, il était à l'aise partout et dans toutes les positions. Il était d'une humeur joyeuse et continua de taquiner son jeune guérisseur.

- Je suppose que tu n'as pas dormit les nuits précédentes, vu que tu t'es endormi... Mais... On t'a jeté encore hors de ton labo pour que tu piques un somme dans le salon?


    [Je m'excuse du temps de réponse TRÈS longue. Je n'ai aucune excuse valable... Sauf que je n'avais pas vraiment vu ta réponse... Mais ce n'en est pas une, j'aurais dû allée regarder le sujet depuis un moment, chose que je n'ai pas faite... Encore milles excuses >.<]

_________________
Etoile des Lances ♥️

Qu'importe où je me trouve, le vent me guidera

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriorsgarou.forumgratuit.ch
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dormir ... non ? Je reposais mes yeux ! [PV : Etoile des Lances]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dormir ... non ? Je reposais mes yeux ! [PV : Etoile des Lances]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les étoiles brillent, mais pas autant que mes yeux quand je te vois.
» Etoile d'Elendil
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» Aux yeux du souvenir...
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warriors Garou :: Clan du Vent :: Chalet :: Rez-de-chaussé :: Salon-
Sauter vers: